Contre les 7 plaies de l’Afrique, 7 grands projets pour une Renaissance

« Il faut voir l’Afrique avec les yeux du futur …. l’objectif est d’offrir au milliard et demi d’êtres humains qui y vivront en 2030 autre chose que des guerres incessantes, des trafics et le pillage des ressources naturelles. Cet autre horizon implique de grands projets créant du vouloir vivre en commun pour casser la règle du jeu du néocolonialisme financier. L’on ne peut être aujourd’hui ni afro-optimiste ni afro-pessimiste ; tout dépendra de ce que nous autres, Français et Africains, entreprendrons de bâtir en commun en jetant une bonne fois pour toutes la Françafrique à la rivière, avec ses mallettes, ses valises et ses cassettes.  Il ne doit plus y avoir de place pour les discours comme celui de Dakar ou les ingérences intéressées comme en Côte d’Ivoire ; le temps est venu de ce que Kwame Nkrumah appelait, à l’aube des indépendances, « un ouragan raisonné ». Voyons comment le faire souffler à nouveau. »  Jacques Cheminade

Nous devons donc mettre au cœur de toutes les discussions internationales le développement réel du continent africain, comme un impératif moral, un but commun de l’humanité… Nous présentons ici rapidement un ensemble de 7 projets, tant attendus mais jamais réalisés, qui feront demain de l’Afrique, non seulement le berceau de l’humanité et des sciences, mais aussi l’endroit où aura germé une nouvelle conscience internationale basée sur la paix par le développement mutuel.

———–>  Transaqua : Projet pour aménager le bassin du Congo, et revitaliser lu Lac Tchad, actuellement en train de mourir. 100 milliards de m3 d’eau, seront transférés vers le Lac Tchad, via un canal de 2 400km. Le long de ce canal des grandes surfaces agricoles pour la culture vivrière seront développées.

———–> Projet Roudaire : Pour créer mer intérieure dans le Sud de l’Algérie et la Tunisie, en utilisant la technologie du dessalement de l’eau de mer pour remplir les Chotts et développer toute une nouvelle région industrielle.

———–> Projet LUMUMBA 2050 : Ensemble de projets infrastructurels (trains, barrages, électricité, etc.. ) pour sortir la RDC de l’âge des ténèbres

———–>  Le système Faguibine : Pour l’aménagement des 5 lacs au Nord du Mali afin de créer une surface de près de 1 millions d’hectares pour l’agriculture et faire du Mali, le « grenier à riz » de l’Afrique de l’Ouest.

———–>  Muraille verte : Pour arrêter la désertification qui progresse en plantant des arbres et qui relierait Dakar à Djibouti sur une distance de 7 000 km de longueur et 15 km de largeur.

———–>  Africarail : Programme d’interconnexion ferroviaire de 1300km, qui a pour but de relier Le Niger, Le Burkina Faso, le Togo, le Bénin, pour désenclaver la région en favorisant le commerce entre ces pays.                                                                                                                                                                         

———->  Le canal de Jongleï : Construction d’un canal de 360 km (abandonné à cause des guerres au Soudan) pour supprimer les marais et les moustiques et permettre la culture des terres arables.

.

2 commentaires

  1. DAVANTURE Frédéric

    Bonsoir,

    En tant que consultant dans le secteur ferroviaire, j’interviens actuellement pour le compte des Etats d’Afrique Centrale dans le cadre du projet : « Etude pour l’élaboration de la politique communautaire de transport à l’horizon 2025 et du schéma directeur des infrastructures routières et ferroviaires aux horizons 2020 et 2025 en zone CEMAC ».

    Le « Plan Marshall pour l’Afrique » que vous présentez est très intéressant. Je souhaiterais en discuter avec vous et même éventuellement et avec votre accord pouvoir en tenir compte dans l’élaboration du schéma directeur des infrastructures ferroviaires.

    Avec mes cordiales salutations.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*