Renaissance africaine : la splendeur des Royaumes d’Ifè et du Bénin

Les têtes en bronze d’Ifè (Nigeria) mettent à mal la théorie coloniale pour qui l’Afrique n’était qu’un terrain vierge, peuplé d’animaux et de quelques peuplades primitives n’ayant jamais fait leurs premiers pas dans « l’histoire ».


Par Karel Vereycken, le 7 novembre 2020.


Aujourd’hui ville d’un demi-million d’habitants au sud-ouest du Nigeria, Ifè fut le centre religieux et l’ancienne capitale du peuple yoruba qui s’est développé pour l’essentiel grâce au commerce qu’il faisait sur le fleuve Niger avec les peuples de l’Afrique de l’Ouest et au-delà.

Pour lire la suite de cet article passionnant : Cliquez-ici ou sur l’image.

Tête en bronze, site de Wunmonije, Ifè, Nigeria (XIIe – XIVe siècle).

About Sébastien Périmony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.