« Paris cautionne les dérives du clan Bongo » (Alain Ogouliguende)

Au Gabon, le président Ali Bongo Ondimba a invité jeudi soir les forces de l’ordre à stopper le « racket » des populations. Ces déclarations ont été faites au cours d’une émission télévisée, dans laquelle le président répondait aux questions de ses compatriotes. Pendant ce temps, les partisans de son adversaire, Jean Ping, se remémorent le bombardement du siège de campagne de leur champion, il y a deux ans. L’anniversaire de ce triste souvenir a été précédé, le mardi 28 août dernier, de l’organisation à Libreville d’une grande marche pacifique dénommée « Ne touche pas à mon bout de pain », mais qui a été étouffée dans l’œuf.

Eric Topona a évoqué tous ces sujets avec Alain Ogouliguende, responsable Europe de la Confédération syndicale Dynamique unitaire.

Pour écouter l’émission : https://www.dw.com/fr/paris-cautionne-les-d%C3%A9rives-du-clan-bongo-alain-ogouliguende/av-45311927

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.