Ne pas confondre justice et repentance !

LA JUSTICE SERA LE SOCLE DU MONDE À VENIR.

Franchement, à qui peut-on faire croire que l’immigration dite sauvage, C’est vouloir africaniser la France et l’Europe, voire latino-africaniser les USA ? Il s’agit d’un piège tendu contre la justice.

Aussi, dans notre quête pour plus de vérité et d’apaisement, peut-on suggérer que le prochain Prix Nobel de la Paix soit attribué à l’ensemble des millions de manifestants antiracistes ?

En effet, cette théorie de la peur et de l’intoxication véhiculée bruyamment par des intellectuels provocateurs et certains médias des vainqueurs, est devenue la théorie préférée des tenants de la suprématie blanche.

Sans pour cela tomber dans le piège de la victimisation pleurnicharde, il est temps de mettre les pendules à l’heure. Par exemple, il a suffi qu’en Algérie, pays colonisé pendant 132 ans par la France, que le jeune président français, Emmanuel Macron explique que la colonisation a été un Crime contre l’Humanité, que tel le « coronavirus de la désinformation », les maîtres de la manipulation y trouvent une repentance inacceptable.

C’est comme si, ivres de haine et d’alcool du mensonge, les mêmes spécialistes de la suprématie blanche chercheraient à saboter les souhaitables et paisibles rapports économiques et culturels entre les pays dits riches et les pays dits pauvres.

Comme l’a dit justement Mme Maryse Renaud, en réaction à notre communiqué du 22 juin dernier concernant le déboulonnage de statues : « C’est enseigner convenablement l’histoire en classe, dans toute sa complexité, et pourquoi pas, en effet, ériger des statues en mémoire de grandes figures comme la mulâtresse Solitude, Delgrès, Toussaint Louverture, Césaire, et Mandela, bien évidemment, la seule véritable grande figure, pour le moment, du XXIème siècle…Un Noir!!! ».

En clair, nous ne contentons pas seulement de saluer la lutte des millions antiracistes, qui semble devenir une nouvelle conscience planétaire, méritant le Prix Nobel de la Paix, nous précisons que si les noirs veulent en finir avec leur tragédie d’hier et d’aujourd’hui, qu’ils commencent par la bonne gouvernance et le refus de jouer à leur propre dépersonnalisation, infantilisation et autres clichés supposés ou réels en ce sens qu’un Bokassa 1er ou un Amine Dada, pour ne citer que deux cas, il y a de quoi à réfléchir et avoir  « une certaine honte » face à la jeune génération. Les humanistes qui descendent dans la rue pour soutenir la cause des noirs africains en 2020 à partir de l’assassinat de George Floyd, aimeraient que les dirigeants africains saisissent cette occasion pour mettre au service de l’éducation, de la formation des jeunes, les mines d’or, de diamant et les puits de pétrole du Nigeria, Ghana, Guinée, Libéria, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, Mali, Cameroun etc.. à la place des guerres ethniques, du safari mafieux destructeur de l’environnement, de la mise en vente honteuse des terres de nos ancêtres aux marchands de l’horreur économique et de la cruauté financière.

Oui ces millions de manifestants antiracistes de toutes les origines et de toutes les couleurs méritent bien un Prix Nobel de la Paix !

Vaincus et vainqueurs, unissez-vous pour plus de bon sens !

Qu’en pensez-vous ?

Réagissez et donnez votre point de vue.

Pour l’U.I.J.A, Lanciné Camara.

tel : 06 19 78 84 17
Le 30 juin 2020

About Sébastien Périmony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.