Appel à la réintégration de M. Kako Nubukpo au sein de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF)

Nous apprenons que suite à sa déclaration dans Le Monde Afrique du 29 novembre 2017, où il considérait les propos de M. Macron en Afrique comme « déshonorants pour les dirigeants africains », M. Kako Nubukpo a été démis de ses fonctions à la direction de la francophonie économique et numérique au sein de l’OIF. M. Macron avait déclaré après son discours à Ouagadougou, lors d’un échange avec les étudiants, que « le franc CFA était un non sujet pour la France » et que la France n’en était pas le « maître » mais le « garant ».

Nous demandons la réintégration de M. Kako Nubukpo dans ses fonctions au sein de l’OIF, ainsi que l’ouverture d’un vrai débat sur le franc CFA.

Déjà, lors de la campagne présidentielle, Jacques Cheminade avait dénoncé ce vestige du colonialisme français en Afrique et proposé, comme Kako Nubukpo, une transition vers un contrôle de la monnaie africaine par les Africains et pour les Africains. M. Nubukpo a écrit un livre, Sortir l’Afrique de la servitude monétaire, à qui profite le franc CFA ? qui lui avait déjà valu des problèmes lorsqu’il était ministre au Togo. Ce livre reste une référence pour réorganiser le système monétaire de la zone franc CFA et éviter le rapport de force, les violences et les billets de franc CFA qui flambent dans les mains d’une jeunesse africaine en colère et sans perspectives.

Nous réitérons notre soutien à M. Kako Nubukpo dans son juste combat et demandons sa réintégration, ainsi que l’ouverture d’un débat apaisé et sans complaisance sur la question du franc CFA.

Jacques Cheminade, Président de Solidarité et Progrès

Sébastien Périmony, responsable Afrique de Solidarité et Progrès.

Un commentaire

  1. Pour qu’existe une véritable liberté d’expression; notamment sur la question essentielle de la souveraineté monétaire des nations, africaines comme européennes…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*