Grâce à la Chine, les chemins de fer progressent en Afrique

(Source : Solidarité et Progrès )

 

Au Kenya, une cérémonie célébrant le début des travaux d’une nouvelle liaison ferroviaire de 450 km reliant la capitale kényane de Nairobi à la ville de Mombassa, le principal port du pays, s’est tenue en présence des présidents du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda et du Sud Soudan.

Ce tronçon, un projet de 5,2 milliards de dollars, sera construit et financé par la Chine, et ce n’est que le début d’une campagne de construction de chemins de fer dans tout l’est africain, planifiée depuis 2009. Le quotidien anglais The Financial Times, rapporte les propos du président kényan Uhuru Kenyatta, saluant la « promesse de prospérité pour l’ensemble des peuples d’Afrique orientale ».

L’Éthiopie est en train de reconstruire une liaison de 756 kilomètres reliant Addis Ababa à Djibouti sur la côte, tandis que le Kenya et l’Ouganda rénovent le chemin de fer de la vallée du Rift, totalisant 2200 kilomètres entre Mombassa et Kampala.

Alors que l’Europe prend pour prétexte l’instabilité politique pour ne pas investir dans les projets d’infrastructures faisant cruellement défaut dans la région alors que la Chine, certes en échange d’approvisionnement en matières premières, s’implique massivement pour créer les conditions de la prospérité.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez les dernières actualités en vous inscrivant ici :